103.1 FM
Aucun résultat
Recherche en cours ...
Entrez au moins {{MinCars}} caratères
{{result.Name}}
{{result.SubInfo}}
Facebook Twitter
ÉCOUTEZ en direct
 
 

Nouvelles

Une période de questions mouvementée à la séance des maires

9 juillet 2015

La séance du conseil des maires de la MRC de Maskinongé s'est conclue sur une note inhabituelle mercredi soir dernier en présence de représentants du Comité vigilance hydrocarbures des municipalités de la MRC de Maskinongé. 

Pendant la période de questions, les représentant du comité ont été invités, par le préfet de la MRC de Maskinongé, Robert Lalonde, à s'en tenir uniquement à poser des questions comme le veut la procédure. 

Jugeant que les représentants du comité s’engageaient dans une prestation argumentaire, le préfet a pris la décision de mettre fin à la rencontre en levant la séance. 

Cette décision n'a évidemment pas plu à la dizaine de représentants qui étaient sur place.

Suite à cet événement, la MRC de Maskinongé a publié un communiqué mentionnant que des citoyens ont exprimé leur déception et leur colère parce qu'on leur a refusé le droit de présenter leur argumentation dans le dossier de l'oléoduc.

Réactions 

Rejoint par le 103,1, le porte-parole du comité, Pierre Foisy, a mentionné ne pas vouloir commenter la situation.

Il a toutefois souligné que son organisation voulait seulement proposer au conseil des maires la formation d'un comité conjoint concernant le projet d'oléoduc. 

Le Comité vigilance hydrocarbures des municipalités de la MRC de Maskinongé a fait des représentations en mai et en juin auprès de la MRC pour demander une étude indépendante sur les effets du projet Oléoduc Énergie Est de TransCanada qui pourrait passer sur le territoire. 

Monsieur Foisy a également mentionné au 103,1 vouloir continuer à mettre de la pression, mais en s'y prenant de façon différente.

La MRC de Maskinongé dit ne pas détenir encore suffisamment d'informations pour prendre position dans le dossier de l'oléoduc.