103.1 FM
Aucun résultat
Recherche en cours ...
Entrez au moins {{MinCars}} caratères
{{result.Name}}
{{result.SubInfo}}
Facebook Twitter
ÉCOUTEZ en direct
 
 

Nouvelles

Une équipe de la LNH à Pointe-du-Lac pour le Parti Rhinocéros

25 septembre 2015

(Photo : Martin «Acetaria Caesar» Jubinville, candidat pour le Parti Rhinocéros dans Berthier-Maskinongé. Archives)

Martin «Acetaria Caesar» Jubinville, candidat pour le Parti Rhinocéros dans Berthier-Maskinongé, a dévoilé les grandes promesses de son parti advenant que ce dernier soit élu. 

Le candidat rhinocéros propose une subvention de 400 millions$ pour la construction d'un Colisée à Pointe-du-La afin d'y accueillir une équipe de la Ligue nationale de hockey.

Afin d'améliorer l'économie du Canada via son Plan 2015-3015, le Parti Rhinocéros souhaite nationaliser la chaîne de restaurant Tim Hortons et privatiser l'armée. Ainsi, le parti souhaite comparer la rentabilité des deux entités afin d'évaluer le modèle économique le plus rentable pour le pays. 

Toujours du côté de l'économie, le Parti Rhinocéros souhaite organiser une campagne de socio-financement afin d'éliminer la dette du Canada.  Acetaria Caesar mentionne que certaines récompenses, en fonctions du montant donné, pourrait être accordées: cafés gratuits, postes dans la fonction publique, passeport et égo-portrait en compagnie du candidat.

Afin de créer de l'emploi le candidat réitère sa promesse reconstruire le pont Champlain au limite de l’ancienne mer de Champlain: de Kingston en Ontario, jusqu’à la ville de Québec. 

« Ce serait le plus grand chantier de l'histoire du Canada! Nous pourrions en confier le concept à Armand Vaillancourt afin de s'assurer de l'originalité de celui-ci », affirme le Rhinocéros.

Finalement, un gouvernement Rhinocéros majoritaire offrira des distributeurs de rouleaux de peau de poulets rôti Benny & Co. dans tous les établissements scolaires et de santé au pays.

Cette promesse a pour but évident, selon le candidat, de créer de l'emploi dans l'industrie du poulet du comté de Berthier-Maskinongé et dans celui des pontages, ce qui aiderait ces deux secteurs névralgiques en même temps. 

« Par contre, ça sera un pontage à péage tout comme le pont Champlain. Cela nous permettra de financer la promesse. Cette nouvelle forme de pontage se nommera le Pontage Maurice Richard », termine avec humour le candidat Rhinocéros.