103.1 FM
Aucun résultat
Recherche en cours ...
Entrez au moins {{MinCars}} caratères
{{result.Name}}
{{result.SubInfo}}
Facebook Twitter
ÉCOUTEZ en direct
 
 

Nouvelles

Un tricot-graffiti devant le centre communautaire de Louiseville

1er octobre 2015

(Photo : Lucie Deveault, membre au Centre de femmes l'Héritage, Nicole Marchand, membre, Roxanne Pellerin, travailleuse au Centre des femmes l’Héritage, et Liette Lemyre, membre. Gracieuseté)

L'arbre situé sur le terrain du centre communautaire de Louiseville a été recouvert d'un graffiti, un tricot-graffiti!

Créé par des membres du Centre des femmes l’Héritage de Louiseville, ce tricot-grafifiti est utilisé afin de rappeler à la population la tenue de la Marché mondiale des femmes qui aura lieu le 17 octobre prochain à Trois-Rivières.

Également connu sous le nom de « tricot urbain » ou « knit-bombing », le tricot-graffiti est une forme d’art qui utilise le tricot ou le crochet pour recouvrir des objets publics, comme des arbres, bornes-fontaines, poteaux de téléphone et statues. 

Le tricot collectif a été lancé par des artistes et artisans soucieux d’humaniser les lieux publics et de susciter des conversations autour de ces espaces grâce à une démarche artistique colorée, audacieuse et amusante.

Plus de 45 centres de femmes du Québec ont entrepris, il y a plus d’un an, d’utiliser le tricot-graffiti pour se rendre visibles lors de la Marche mondiale 2015 en se réappropriant ainsi le territoire.

Ces œuvres témoignent de la diversité des femmes qui fréquentent les centres de femmes du Québec et démontrent qu’elles sont tricotées serrées partout à travers le Québec.

Sous le thème Libérons nos corps, notre terre et nos territoires, la Marche mondiale des femmes 2015 convie toute la population le 17 octobre prochain à Trois-Rivières.

Du transport sera disponible gratuitement à partir de Louiseville, mais l’inscription est obligatoire. Pour plus d’informations, les personnes intéresses peuvent contacter le centre des femmes l’Héritage au 819 228-8421.