103.1 FM
Aucun résultat
Recherche en cours ...
Entrez au moins {{MinCars}} caratères
{{result.Name}}
{{result.SubInfo}}
Facebook Twitter
ÉCOUTEZ en direct
 
 

Nouvelles

Le comité de sécurité publique, un rouage important dans l’organisation des services policiers

1er mars 2016

Saviez-vous que vos élus municipaux sont en étroite relation avec les responsables de la Sûreté du Québec (SQ) afin que soient offerts à la population des services de sécurité publique de qualité supérieure.

Cette relation entre les élus et la police a pour but le maintien d’un milieu de vie sécuritaire et s’effectue par l’entremise d’un comité de sécurité publique (CSP).  

Instauré dans les années 1990 en vertu de la Loi de police du Québec, le CSP est composé de maires ou de conseillers des municipalités locales desservies par la SQ ainsi que de représentants du corps policier.  

En 1997, la MRC Maskinongé est devenue l’une des premières à signer avec la Sûreté du Québec une entente relative à la fourniture des services policiers et, dès lors, un comité de sécurité publique a été formé.

Le mandat 

Le CSP a pour mandat d’assurer le suivi de l’entente conclue entre la MRC et la SQ, tout en permettant de créer un lien de communication privilégié entre la Sûreté du Québec et la clientèle desservie, d’approuver le plan d’organisation policière, d’établir un plan d’action et des priorités d’intervention de même que d’évaluer les résultats obtenus.

Par sa composition, le comité est au fait des réalités et des problématiques locales.  Les services policiers peuvent donc être adaptés en fonction de besoins spécifiques tout en considérant les ressources organisationnelles et financières disponibles.

La loi établit deux obligations relatives au fonctionnement du comité, soit de se réunir une fois tous les deux mois sur convocation du président et seuls les représentants municipaux ont droit de vote.

Les membres

Pour le territoire du poste de la SQ de la MRC Maskinongé, le comité de sécurité publique est composé de sept membres.

Présidé par monsieur Michel Isabelle, maire de Yamachiche, le CSP compte aussi en ses rangs Claude Caron, maire de Saint-Boniface, Barbara Paillé, mairesse de Sainte-Angèle-de-Prémont, Réjean Audet, maire de Saint-Élie-de-Caxton, Claude Mc Manus, maire de Saint-Mathieu-du-Parc, Michel Bourassa, maire de Saint-Alexis-des-Monts ainsi que Claude Boulanger, maire de Charette.

Le capitaine Luc Marineau, directeur de poste de la MRC de Maskinongé représente la SQ. Les élus, membres du CSP, agissent à la fois comme représentants des citoyens et des municipalités et comme partenaires en matière de sécurité publique. Tous les membres du CSP doivent souscrire à un code d’éthique pour faire partie du comité.

Audio : Les explications de Michel Isabelle, président du Comité de sécurité publique