103.1 FM
Aucun résultat
Recherche en cours ...
Entrez au moins {{MinCars}} caratères
{{result.Name}}
{{result.SubInfo}}
Facebook Twitter
ÉCOUTEZ en direct
 
 

Nouvelles

Vers une possible pause de la collecte des déchets dans la région

26 mai 2016

Les déchets de la région pourraient bien rester dans la rue la semaine prochaine, puisque le site d'enfouissement de Saint-Étienne-des-Grès ne pourra plus accueillir d'ordures dès le 2 juin et ce pour une période indéterminée.

La cellule d'enfouissement de Saint-Étienne-des-Grès sera pleine dès la semaine prochaine.

Les municipalités de la région devront donc se tourner vers d'autres lieux d'enfouissement, ce qui va engendrer des coûts supplémentaires pour les municipalités si une entente n'intervient pas d'ici une semaine. 

Espace disponible 

Propriétaire du site d'enfouissement, la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie mentionne que le site n'est plein qu'à 50%.  

Quatre cellules d'enfouissement sont disponibles, mais trois sont inutilisables en raison d'une entente à l'amiable avec la municipalité de Saint-Étienne-des-Grès. 

La Régie s'est engagée à ne pas enfouir dans ces autres cellules jusqu'à temps que de nouveaux certificats d'autorisation soit émis par le ministère de l'Environnement.  

La révision du certificat a été déposée il y a deux ans et la Régie attend toujours la réponse du ministère.

Documents manquants 

Le ministère a fait parvenir une lettre à la Régie lui mentionnant que certain documents demeurent manquants et incomplets. 

Le député de Maskinongé, Marc H. Plante, a mentionné que la Régie doit se conformer aux demandes du ministère. 

Il soutient que la Régie était au fait, depuis 2013,  qu’elle devait trouver rapidement une solution afin de poursuivre l’exploitation du site.

Touours selon Marc H. Plante, la Régie a transmis une partie des renseignements manquants le 16 mai dernier. Cependant, divers éléments sont toujours manquants. 

Mouvement citoyen 

Un mouvement citoyen s'organise sur les réseaux sociaux pour faire pression sur les élus.

Le mouvement propose d'aller porter les sacs à ordures devant les bureaux des députés de la région en guise de protestation.

Audio : Les réactions de Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé