103.1 FM
Aucun résultat
Recherche en cours ...
Entrez au moins {{MinCars}} caratères
{{result.Name}}
{{result.SubInfo}}
Facebook Twitter
ÉCOUTEZ en direct
 
 

Nouvelles

Énergie Est : la MRC de Maskinongé réplique à ses détracteurs

29 juillet 2016

Suite à l’intervention du Comité de vigilance hydrocarbures des municipalités de la MRC de Maskinongé dans les médias, la MRC de Maskinongé tient à apporter des précisions quant à sa prise de position sur l’éventuel passage de l’oléoduc Énergie Est sur son territoire.

Le conseil de la MRC de Maskinongé se dit consciente de la sensibilité par endroits et des particularités de son territoire, par exemple, de ses sols argileux et de sa ressource hydrique.  

C'est pourquoi la MRC de Maskinongé a fait préparer une étude technique par son service d’aménagement qui a d’ailleurs été bien accueillie par le Comité de vigilance hydrocarbures des municipalités de la MRC de Maskinongé,  

Dans ce mémoire de 105 pages, les professionnelles de la MRC se sont penchées sur les enjeux et les impacts possibles d’un tel projet, notamment pour les milieux abiotiques (sols, eau, etc.) et les milieux biotiques (faune, flore, etc.).  

« C’est déplorable d’entendre à Radio-Canada que nos employées ont rédigé ce mémoire sur un coin de table alors que c’est un travail sérieux et des plus professionnel. Je n’admets pas que l’on puisse remettre en question le travail de ces employées compétentes et qualifiées. Ce n’est pas en rabaissant les autres qu’on peut faire valoir ses revendications, cela devient un débat personnel plutôt que sur les réels enjeux de ce projet et c’est déplorable, »  mentionne Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé.

Position mitigée 

La MRC de Maskinongé est consciente que sa position de neutralité heurte une partie de ses citoyens, mais souhaite se faire rassurante et réitérer le fait que ce dossier est pris très au sérieux par le conseil des maires et que chaque étape est étudiée. 

Elle rappelle que l'oléoduc ne passera pas sur le territoire de la MRC de Maskinongé, tant que les garanties de sécurité n’auront pas été confirmées par l’entreprise et le gouvernement.