103.1 FM
Aucun résultat
Recherche en cours ...
Entrez au moins {{MinCars}} caratères
{{result.Name}}
{{result.SubInfo}}
Facebook Twitter
ÉCOUTEZ en direct
 
 

Nouvelles

Le Comité ZIP du lac Saint-Pierre surveille de près la châtaigne d'eau

5 août 2016

(Photo : Châtaigne d'eau. MDDELCC)

Le Comité Zone d'intervention prioritaire (ZIP) du lac Saint-Pierre est à l'affût la châtaigne d'eau et demande la collaboration du public.

Détectée pour la première fois aux abords de la rivière Richelieu à la fin des années 90,  la châtaigne d'eau représente un véritable défi lorsqu'elle s'introduit dans un plan d'eau. 

Originaire d'Eurasie, cette espèce est une plante flottante cultivée et vendue comme plante ornementale pour les jardins d'eau.   

Son mode de propagation extrêmement efficace lui permet de s’étendre rapidement et de former un tapis dense qui nuit à l’ensemble de la biodiversité du milieu infesté. 

Bien que jusqu'à présent, aucune observation de cette espèce n'ait encore été répertoriée directement dans les eaux du lac Saint-Pierre, une mention inquiétante a été enregistrée en juillet 2015 près de l'embouchure de la rivière Saint-François, l'un de ses principaux tributaires. 

Sachant qu'un seul plant est formé de plusieurs rosettes et que ces dernières sont en mesure de produire jusqu'à 300 graines en un seul été, il est donc primordial d’assurer un suivi pour éviter que cette espèce ne soit introduite. 

Appui de la population 

En plus du travail de détection sur le lac Saint-Pierre, le Comité Zone d'intervention prioritaire (ZIP) du lac Saint-Pierre encourage la population à demeurer vigilante et à éviter l’introduction d’espèces exotiques envahissantes dans les plans d’eau. 

Un dépliant informatif est accessible gratuitement via le site internet de l'organisme au www.comiteziplsp.org.